Vin Languedoc

Edition du 14/07/2015
 

Mas de DAUMAS-GASSAC

Coup de cœur

Mas de DAUMAS-GASSAC

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux, qui a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...).


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux, qui a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...). Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un grand cru : sols profonds où les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur; sols parfaitement drainés où les racines de la vigne ne rencontrent jamais d’humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares... L’exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l’effet du micro climat froid, en réduisant, surtout pendant l’été, les heures d’ensoleillement. C’est ce micro climat qui retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines sur la moyenne du Languedoc. Si la découverte du terroir doit tout à Henry Enjalbert, les procédures de vinification et d’élevage doivent tout à Emile Peynaud : vinification médocaine, longues fermentations et macérations (trois semaines), élevage bois durant 12 à 15 mois dans des barriques bourguignonnes et bordelaises de 1 à 7 ans, collage à l’albumine d’œuf, pas de filtration... “Le 2014 est un millésime marqué par des conditions climatiques exceptionnelles avec beaucoup de sécheresse donc peu de raisins, ce qui explique les 40% de récolte en moins, nous raconte Roman Guibert. La vendange a été précoce et s’est déroulée durant la première quinzaine de septembre. Daumas-Gassac Blanc 2014 s’exprime avec un beau grain dans la lignée du 2013. Joli sucre résiduel balancé par cette belle acidité ce qui donne ce bel équilibre. Belle expression du Viognier qui donne des notes de fleurs blanches, abricot. L’assemblage reste inchangé : Chardonnay, Viognier, Petit Manseng et Chenin blanc. Daumas-Gassac rouge 2014 est toujours à l’élevage, c’est l’un des millésimes les plus précoces de ces vingt dernières années. On n’a pas l’expression de vins mûrs, bel équilibre entre concentration-alcool-acidité. Ce qui est frappant, c’est cette belle fraîcheur dans les vins, d’ailleurs, c’est un peu notre marque de fabrique à Daumas-Gassac. Belle expression de petits fruits rouges, un peu moins de notes d’épices. Ce sont des vins très digestes grâce au taux d’alcool assez modéré, un vin très accessible jeune mais qui a aussi un bon potentiel de garde.” Pour l’instant, on excite nos papilles avec ce grand Mas de Daumas Gassac rouge 2012 (80% Cabernet-Sauvignon, plus 10 cépages différents), d’une maturité exceptionnelle, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle charpente, aux tanins puissants, d’excellente garde. Très beau 2011, racé et coloré, concentré, un vin très riche, de belle robe dense et profonde à reflets violines, avec ce nez très expressif de fruits noirs (cerise, cassis, mûre sauvage), et des touches légèrement épicées, de bouche charnue. qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Le 2010, corsé, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois, de truffe et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille), d’une belle ampleur au palais, est un vin puissant et très chaleureux, de très grande évolution.  Splendide Daumas blanc 2013, 25% Viognier, 25% Chardonnay, 25% Petit Manseng, 15% Chenin blanc et 10% d’une collection de cépages dont le Courbu du Béarn, la petite Arvine du Valais, le Rolle de Provence, la Marsanne du Rhône et dix autres grandissimes variétés européennes. Récolte 100 % manuelle. Vinification originale comprenant une macération pelliculaire à 10° pendant cinq à sept jours, fermentation sous Inox à 20/25° pendant trois semaines, filtration alluvionnaire sur terre fossile, ensuite retour dans l’Inox ; enfin, une seconde filtration de sécurité sur plaque avant la mise en bouteilles... Un grand vin racé, unique par sa complexité spécifique d’arômes, d’une très grande expression avec ces nuances de narcisse, de poire, de pêche... et toujours ce splendide et délicat côté grillé. Le blanc 2012 est dans la lignée d’une couleur aux reflets verts, au nez très aromatique marqué par des arômes de fruits à chair blanche, charmeur, gras mais avec beaucoup de fraîcheur et de vivacité en bouche, avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques au palais, très équilibré et très aromatique. Le 2011, aux senteurs subtiles de petits fruits jaunes mûrs et de pain grillé, est un vin gras mais très frais, d’une belle finale, de bouche riche, fine et persistante. Goûtez l’Albaran rouge, 50% Cabernet-Sauvignon, 50% Syrah, élevage entre 8 à 9 mois en barriques, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. Dans un autre style, pour tous les jours, on se fait plaisir avec le Guilhem rouge, aux arômes de violette et de mûre, fraise en bouche, un vin “comme autrefois”.

   

Mas de DAUMAS-GASSAC

Aimé Guibert et ses Enfants

34150 Aniane
Téléphone : 04 67 57 71 28
Télécopie : 04 67 57 41 03
Email : contact@daumas-gassac.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
e_languedoc_roussillon.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
ÉTANG DES COLOMBES (bl)
GRAND CAUMONT
GRAND MOULIN
MARTINOLLE-GASPARETS
LONGUEROCHE
CASCADES (bl)
MATTES-SABRAN
SPENCER LA PUJADE
CAMBRIEL (bl)
GRAND-ARC
CANOS
VIGN. CAMPLONG
TRILLOL
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
FABAS (bl)
BARROUBIO
BERTRAND-BERGÉ
CLARMON
COUPE-ROSES
HERBE SAINTE
ROUDENE
PÉPUSQUE
VIEILLE (PSL)
CLOS CENTEILLES
PECH-D'ANDRÉ (bl)
AGEL
CAVAILLES
ENTRETAN
GRAND GUILHEM
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
MIRE-L'ÉTANG (bl)
MAS DU NOVI
PEYREGRANDES (F)
SAINT-MARTIN-CHAMPS
CLOTTE FONTANE
ESTABEL CABRIÈRES
FAMILONGUE
GUIZARD
REYNARDIÈRE (F)
CAVE ROQUEBRUN
VALAMBELLE
CROIX CHAPTAL
PECH DE LUNE
METEORE (F)
ARGENTEILLE
BOUSQUETTE
CLOS BELLEVUE
MAS de CYNANQUE
L'ESCATTES
GRANDES COSTES
SAUVAIRE
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
DAUMAS-GASSAC (bl)
BARTHE
CASA BLANCA
DOMAINE DE BELLEVUE
MAS ROUS
TERRES DE MALLYCE
MODAT
MOULINES
GRESSAC
Mas de MADAME
LE SOULA
PLAINE-HAUTE
PIÉTRI-GIRAUD
SERRES (Malepère)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
FONTSAINTE
(FONTFROIDE*)
AURIS
(BORDE-ROUGE)
ROQUE-SESTIERE
(SAINT-MICHEL Les CLAUSES)
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
LA GRAVE (bl)*
PIQUE PERLOUP (bl)
FAUZAN
LAURIERS (PP)
MAILLOLS
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
COSTEPLANE*
FLAUGERGUES
FONTAINE-MARCOUSSE
KARANTES
MADURA
MARION PLA
GALTIER*
(MAS NUY)
JORDY
(LÉGENDES)
MONTPLO
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
MAIRAN
(CLOS SAINT-GEORGES)
COUME DU ROY
MAS DES QUERNES
MILLE VIGNES
MINGRAUT
RIVES-BLANQUES
MONTANA
LOUS GREZES



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
(SAINT-JACQUES D'ALBAS)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(LA VERNÈDE)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
(Philippe NUSSWITZ*)
(BOURDIC*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine la CROIX CHAPTAL


Domaine de 20 ha de vignes et 10 ha de bois. Le Coteaux-du-Languedoc Terrasses du Larzac cuvée Charles 2010 (35% Syrah, 35% Grenache, 15% Carignan et 15% Mourvèdre sur des sols de galets roulés et de graves avec quelques argiles rouges, des vendanges manuelles), marqué par des notes de fruits rouges macérés, de bouche dense et persistante, s’accorde parfaitement avec un gigot d’agneau, par exemple. Il y a aussi le Coteaux-du-Languedoc cuvée Terrasses du Larzac Les Terrasses rouge 2012, aux tanins enrobés, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, humus...). Le Coteaux du Languedoc cuvée les Sigillées blanc 2013, mêle richesse aromatique et finesse, aux connotations de noix et de coing, tout en charme comme le rosé, et cette Clairette blanche 2013, aux senteurs d’amande fraîche et de pêche blanche.

Earl Pacaud Chaptal
Hameau de Cambous
34725 Saint-André-de-Sangonis
Téléphone :04 67 16 09 36
Télécopie :04 67 16 09 36
Email : lacroixchaptal@wanadoo.fr
Site personnel : www.lacroixchaptal.com

MAS DU NOVI


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Moines de l'ordre cisterciens en exploitants-fondateurs, Templiers en navette entre Rouergue et Méditerranée, pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, ils y sont tous passés... Au Mas du Novi, alias Domaine Saint-Jean du Noviciat. Une grande propriété de 100 ha, dont 50 ha de vignes sont regroupées autour du corps de bâtiment. Le vignoble est implanté sur des terres à flanc de coteaux et de compositions diverses : marno-sableux, calcaires, limoneux, sablo-caillouteux ou bien de grés... Superbe Coteaux-du-Languedoc Grès de Montpellier Mas du Novi Prestigi 2010, majorité de Syrah, élevé 12 mois en fûts de chêne, de robe pourpre, complexe, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre, la garrigue et une touche épicée caractéristique, d’excellente évolution. Remarquable Coteaux-du-Languedoc Grès de Montpellier Novi 2007, Syrah majoritaire, 20% Grenache, et 10% Mourvèdre, 12 mois en fûts de chêne neufs, de bouche puissante, avec des tanins présents mais fins, un vin intense en couleur comme en arômes, qui fleure les fruits macérés et les épices. Le Coteaux-du-Languedoc Grès de Montpellier N de Novi 2010, 97% de Syrah et un soupçon de Mourvèdre, élevé 18 mois en fûts de chêne neufs, encore jeune, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, concentré, allie couleur et matière, d’une jolie finale épicée. Le Coteaux-du-Languedoc Grès de Montpellier le Chemin de Novi rouge 2012 sent bon la prune et la framboise mûre, est dense et solide, riche en couleur comme en charpente, un vin typé comme on les aime. Toujours séduisant, l’IGP D’Oc Chardonnay 2013, fleurant bon les fruits secs et l’aubépine, très classique, puissant et subtil à la fois, est à découvrir sur des gambas, et l’IGP Pays d’Oc Lou blanc 2012, pur Chardonnay, très bien élevé, alliant nervosité et gras, au nez ample et persistant, marqué par des notes de fleurs blanches et de pain grillé.

Famille Palu - Directeur : Thierry Thomas
Route de Villeveyrac - Domaine Saint-Jean-du-Noviciat
34530 Montagnac
Téléphone :04 67 24 07 32
Télécopie :04 67 24 07 32
Email : contact@masdunovi.com
Site personnel : www.masdunovi.com

Domaine de VALAMBELLE


Domaine familial de 23 ha. Ce vignoble a été pour les trois quarts arraché au maquis environnant voici plus de trente ans par Michel Abbal, le père. Ce magnifique terroir schisteux sur des coteaux pentus et ensoleillés perdus au milieu de la nature à la végétation méditerranéenne produit des vins concentrés aux senteurs d'épices et de garrigue. Très savoureux Faugères Florentin Abbal 2010, concentré et riche, de couleur pourpre intense, très charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, qu’il faut attendre encore un peu pour profiter de son potentiel réel. Le Faugères Grande Cuvée 2011, de robe intense et profonde, est très classique, avec ces notes d’humus, de cuir et de fruits surmûris, de robe rubis pourpre, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, un vin qui emplit bien la bouche.

Famille Abbal
25, avenue de la Gare
34480 Laurens
Téléphone :04 67 90 12 12 et 06 77 36 60 21
Email : m.abbal@aliceadsl.fr
Site personnel : www.domaine-valambelle.com

CHATEAU SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS


Situé au cœur du Languedoc à quelques kilomètres de la Mer Méditerranée et sur les premières pentes des Cévennes, le Château Saint Martin des Champs, fut bâti au XVIIe siècle à proximité d'un Hermitage du VIIe siècle, où faisaient halte les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle. Les magnifiques bâtiments s'intègrent depuis leur origine dans le vignoble. Témoins de l'histoire, les immenses écuries et les cuves à vins construites en pierre de taille, datent de 1752 et sont toujours en services dans les chais. Les propriétaires, Pierre et Michel Birot, sont vignerons de père en fils depuis 1675. Ils cultivent de façon raisonnée et avec amour, leur vignoble de 98 ha, implantés sur des sols argilo-calcaires idéalement exposés plein sud. Ils élèvent avec passion et rigueur ces grands vins, satisfaisant ainsi l'amour qu'ils portent à leur métier. On se fait plaisir avec ces Saint-Chinian « esprit de Famille » : tout d’abord avec la cuvée Mathieu (prénom du fils de Pierre), issue d’une sélection à la souche agrémentée d’une vinification intégrale en barrique demi-muid, vraiment LA cuvée du Château un voyage extraordinaire. Mais aussi la cuvée Camille rosé 2013 (prénom de la fille de Pierre), toujours dans le peloton de tête des meilleurs vins rosés de la région, un vin plein en bouche, frais, bien équilibré, avec des arômes de groseille et d’épices, d’une belle persistance. Remarquable sélection parcellaire, Saint-Chinian Rouge Les Terrasses de Fontenille 2011 (dominante Syrah), tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins présents et mûrs à la fois, un vin intense qui mêle puissance et ampleur, où dominent les fruits cuits en finale. Le Saint-Chinian Sélection Rouge 2012, bien expressif de son terroir schisteux, est intense au nez comme en bouche, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, très bien équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le Saint-Chinian Rouge Vieilles Vignes 2012 est un nectar de fruits rouges, surmonté d’un léger élevage sur des barriques de chênes, un vin ample et gourmand. Coup de cœur pour le duo « l’Hermitage » rouge & blanc, élevé uniquement en fûts de chêne durant 12 mois pour le rouge et sur des fûts de chêne et d’acacias pour le blanc. Un vin riche, puissant en bouche, aux tanins présents et savoureux à la fois, d'une finale persistante. Le 2012 rouge, de couleur grenat, est d’une belle concentration, aux notes de fruits rouges mûrs et d’épices, alliant distinction et richesse, très représentatif de ce grand millésime. Le blanc 2013 issue d’un assemblage de Chardonnay & de Viognier est surprenant par sa fraîcheur et son élégance, un blanc travaillé avec un bel élevage comme on les aime en Languedoc. Coup de cœur également pour le Saint-Chinian rosé 2013, issu de saignée, bien élevé 5 mois en cuves sur lies avec une fréquence de bâtonnages en fonction de la dégustation, aux notes d’abricot et de petites fleurs, tout en finale, avec ces nuances de fleurs fraîches et de framboise mûre. Profitez-en pour prendre le temps de faire la visite gratuite des chais avec dégustation, balade pédestre, circuit VTT, expositions de peinture... et de profiter de leurs gîtes, remarquablement situés.

Pierre & Michel Birot
Route de Puimisson
34490 Murviel-Lès-Béziers
Téléphone :04 67 32 92 58
Télécopie :04 67 37 84 49
Email : chateausaintmartindeschamps@vinsdusiecle.com
Site : saintmartindeschamps
Site personnel : www.saintmartindeschamps.com


> Nos dégustations de la semaine

Mas de DAUMAS-GASSAC


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis le premier Guide, j’apprécie Aimé Guibert, qui peut être satisfait du chemin parcouru depuis 1970, quand il s’est passionné pour cette terre de la vallée de Gassac, plantant du Cabernet-Sauvignon allié à 9 autres cépages dont le Cabernet franc, le Carignan, le Tannat, le Merlot, le Malbec, la Syrah, le Pinot Noir et le Cinsault, persuadé qu’un grand vin est issu d’une multiplication de cépages. Dans ce beau domaine de 40 ha de vignes plantées sous forme de petites clairières, il a ainsi élevé “son” vin et réussi son challenge.
Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux (Décédé en 1983 en terminant son monumental ouvrage sur le Saint-Émilion). Henry Enjalbert a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...). Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un Grand Cru : sols profonds où les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur; sols parfaitement drainés où les racines de la vigne ne rencontrent jamais d’humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares... L’exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l’effet du micro climat froid, en réduisant, surtout pendant l’été, les heures d’ensoleillement. C’est ce micro climat qui retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines sur la moyenne du Languedoc.
Si la découverte du terroir doit tout à Henry Enjalbert, les procédures de vinification et d’élevage doivent tout à Emile Peynaud, l’un de mes propres professeurs : vinification médocaine, longues fermentations et macérations (trois semaines), élevage bois 12 à 15 mois dans des barriques bourguignonnes et bordelaises de 1 à 7 ans, collage à l’albumine d’œuf, pas de filtration...
On ne peut donc rien comprendre à Daumas-Gassac si l’on a pas la référence de vieux millésimes, et c’est tout ce qui fait la différence entre un grand vin et un bon vin. Il faut avoir eu l’occasion de déboucher des millésimes anciens ou, tout du moins, qui commencent à parvenir à maturité. Le 2004 est un vin de bouche pleine et riche, associant puissance et finesse, qui commence à très bien se goûter. Le 2003, aux nuances d’épices, de fruits noirs, de bois et de vanille, de bouche complexe et intense, aux tanins riches et soyeux à la fois, est un grand vin concentré qui mérite de la patience, même s’il peut s’apprécier sur le fruit de sa jeunesse. Le 2001, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la mûre, la réglisse et les épices, est de bouche riche, et commence à s’ouvrir. Le 2000 est de robe pourpre, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis, encore très jeune, un vin de grande évolution. Le 1996 est remarquable actuellement, fort en couleur et en arômes, tout en bouche, avec des notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits rouges surmûris. Le 1990 se goûte tout aussi bien, de couleur pourpre, très parfumé (mûre, poivre, cacao...), associant puissance et finesse, gras et intensité, d’une grande complexité. Le 1988 est extraordinaire, véritable gouffre d’arômes où se décèlent les confitures de prune, des notes de kirsch, de cuir, avec une nuance de sous-bois particulièrement séduisante en finale. Le 1982 est à maturité, d’une grande complexité d’arômes (musc, cuir...), avec ces notes très spécifiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux.

“L’année 2013 a une image négative, nous dit Roman Guibert, alors qu’en Languedoc, c’est une très belle année, il faut que les consommateurs en prennent conscience. L’avantage en effet, en 2013, c’est que l’année n’était pas caniculaire, nous avons eu des maturités tardives et obtenons une belle fraîcheur dans les Vins, ce qui est très agréable. L’arrière saison a été sèche et ensoleillée et a permis d’attendre dans de bonnes conditions les vendanges.
Ce 2013 est un vin d’un superbe équilibre. En blanc, les analyses étaient idéales. Un vin avec beaucoup de gras, un style Daumas-Gassac assez classique, peut-être que le 2011 était un peu atypique, mais 2012 et 2013 sont très représentatifs avec un ton au-dessus pour le 2013. Le rouge 2013 est à l’élevage, c’est un vin marqué par la finesse et l’élégance, des notes aromatiques sauvages, ce ne sera pas un “monstre” de puissance. Le rouge 2012 est différent : une année beaucoup plus chaude dans la ligne des millésimes précédents. Bien typé garrigue, notes de thym, romarin, une expression que l’on retrouve dans pas mal de millésimes de Daumas Gassac. Nous avons donc deux types avec ces deux millésimes, l’un assez animal et l’autre plus typé garrigue. Quant au 2011, c’est un compromis idéal car c’est un millésime qui peut être bu dans sa jeunesse, un vin très gourmand, plus accessible que 2012 ou 2013, un vin très plaisant à déguster actuellement même s’il possède naturellement un beau potentiel de garde.“

On se fait vraiment plaisir avec cet IGP Mas de Daumas Gassac rouge 2012 (80% Cabernet-Sauvignon, plus une collection de 10 cépages différents), d’une maturité exceptionnelle, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle charpente, aux tanins puissants, d’excellente garde. Très beau 2011, racé et coloré, concentré, un vin très riche, de belle robe dense et profonde à reflets violines, avec ce nez très expressif de fruits noirs (cerise, cassis, mûre sauvage), et des touches légèrement épicées, de bouche charnue. qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Le 2010, charnu, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois, de truffe et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille), d’une belle ampleur en bouche, est un vin puissant et très chaleureux, de très grande évolution (35 e). Le 2009, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très grande évolution. Superbe 2008, aux parfums de sous-bois et d’épices, aux arômes de fruits confits, avec beaucoup de gras et de rondeur, des tanins denses mais bien fondus, un grand vin d’évolution lente mais qui sait séduire dès sa jeunesse. Le 2007, de couleur intense, avec des tanins très présents, d’une structure soutenue, très charnu, avec ces nuances de fruits noirs confiturés, de cuir, de sous-bois.

Splendide Daumas blanc 2013, 25% Viognier, 25% Chardonnay, 25% Petit Manseng, 15% Chenin blanc et 10% d’une collection de cépages dont le Courbu du Béarn, la petite Arvine du Valais, le Rolle de Provence, la Marsanne du Rhône et dix autres grandissimes variétés européennes. Récolte 100 % manuelle. vinification originale comprenant une macération pelliculaire à 10° pendant cinq à sept jours, fermentation sous inox à 20/25° pendant trois semaines, filtration alluvionnaire sur terre fossile, ensuite retour dans l’inox ; enfin, une seconde filtration de sécurité sur plaque avant la mise en bouteilles... Un grand vin racé, unique par sa complexité spécifique d’arômes, d’une très grande expression avec ces nuances de narcisse, de poire, de pêche... et toujours ce splendide et délicat côté grillé.

Le blanc 2012 est dans la lignée d’une couleur aux reflets verts, au nez très aromatique marqué par des arômes de fruits à chair blanche, charmeur, gras mais avec beaucoup de fraîcheur et de vivacité en bouche, avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques au palais, très équilibré et très aromatique. Le 2011, aux senteurs subtiles de petits fruits jaunes mûrs et de pain grillé, est un vin gras mais très frais, d’une belle finale, de bouche riche, fine et persistante (35 e). Le 2010 est un grand vin fin et parfumé, dense et racé comme il le faut, ample en bouche, très riche et subtil, qui sent les noisettes et la pêche blanche, subtil et persistant, d’une grande fraîcheur en bouche. Très distingué, le 2009 est un grand vin, aux senteurs de pêche, de fruits jaunes mûrs et de bruyère, gras et volumineux au palais, de très belle évolution.
Goûtez l’Albaran rouge 2011, 50% Cabernet-Sauvignon, 50% Syrah, macération de 20 jours environ avec remontages et délestages réguliers., élevage entre 8 à 9 mois en barriques, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. 

Dans un autre style, pour tous les jours, on se fait plaisir avec le Guilhem rouge, aux arômes de violette et de mûre, fraise en bouche, bien charpenté, un vin “comme autrefois”

Aimé Guibert et ses Enfants

Château du GRAND-CAUMONT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Château Grand-Caumont est l’un des plus vastes domaines des Corbières avec 100 ha de vignes sur des sols argilo-calcaires en terrasses et des sols de graves très filtrants (cépages Syrah, Grenache et Carignan de plus de 50 ans). Il existait déjà à l’époque romaine et avait été baptisé Villa Manzanetto. C’est en 1906 que Louis Rigal fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 1980. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure depuis la gestion du domaine. Depuis une trentaine d’année, des efforts important ont été effectués afin de moderniser les bâtiments, diversifier l’encépagement, optimiser les cultures, rénover la cave, affiner les vinifications.

Remarquable Corbières rouge Impatience 2011 (45% Carignan noir, 45% Syrah et 10% Grenache noir, élevage en barriques 12 mois pour 40% de l’assemblage), un vin au nez où s'entremêlent des notes de cannelle et de fruits mûrs, puissant, d'une belle longueur. Le Corbières Réserve de Laurence rouge 2011, Carignan noir vieilles vignes vinifié en raisin entiers 20%, Carignan noir égrappé vinification traditionnelle 10%, Syrah égrappée, vinification traditionnelle 40%, Grenache noir égrappé vinification traditionnelle 20%, de belle charpente, alliant finesse et concentration, parfumé (cassis, poivre), de bouche soyeuse et intense, d’excellente évolution (un cadeau pour 7 €). Le Corbières Château du Grand Caumont Tradition rosé 2013 avec des nuances d'abricot et une note épicée, de bouche séduisante. Joli Corbières Tradition blanc 2013, aux notes de fruits secs, rond et persistant, où s’entremêlent en bouche les fruits et les fleurs fraîches.

À leurs côtés, le Corbières Château du Grand Caumont Tradition rouge 2011, coloré, de bouche dense, aux nuances de framboise et d’humus, d’une structure soutenue, charnu (5 €). Il y a aussi ce Corbières cuvée Spéciale 2011, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d'épices, des tanins bien enrobés, un vin riche et généreux. L’IGP de l’Aude Domaine de Mougin rouge 2012, ou l'intensité s'allie à la souplesse, qui s’accorde avec, par exemple, un lapin à la moutarde. Superbe rapport qualité-prix-typicité. 
Laurence Rigal

Château La GRAVE


Héritage du prieuré de Milhegrand, fief de l'abbaye de Lagrasse au XIIe siècle, le domaine est par la suite devenu métairie, entretenue par toute une lignée de viticulteurs. Jean-Pierre et Josiane Orosquette, eux-mêmes issus de ces familles vouées à la vigne, ont perpétué à leur tour cette longue chaîne. Leur fils, Jean-François Orosquette, tient à son équipe. Pas de bon vin sans un travail et des soins minutieux apportés à la vigne. Thierry Bergé, leur gendre, mène la culture. Et toujours, Jean-Pierre et Josiane Orosquette, maîtres d'oeuvre, qui, au rythme de la vie, veillent encore à la bonne marche de l'exploitation, tout en transmettant leur savoir aux plus jeunes.
Beau Minervois cuvée Expression blanc 2012, Maccabeu 80%, Vermentino 10%, Marsanne 10%, vendange cueillie très tôt le matin, éraflage, macération pelliculaire avant passage au pressoir pneumatique, fermentation du moût avec maîtrise de la température, stabilisation à basse température... un vin de belle robe dorée, suave, aux arômes de fruits blancs mûrs (6,40€). La cuvée Privilège blanc 2010, Maccabeu et Grenache blanc, fermentation du moût en fûts de chêne neufs, bâtonnage journalier, un soutirage, élevage en fûts de chêne… est (10€, il les vaut bien). Le Minervois cuvée Privilège rouge 2009, Syrah, Grenache, Mourvèdre. 12 mois en fûts de chêne, marqué par ce nez à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, intense, aux tanins savoureux et riches, parfumé en bouche (cassis, épices, poivre…), d'une jolie complexité en finale (8,90€). Joli Minervois cuvée Expression rosé 2012, Syrah, Grenache, de bouche friande et franche (6,20€). Au même prix, le Minervois cuvée Tristan et Julien Rouge 2012, qui présente une jolie complexité aromatique aux notes fruitées, est souple, à déboucher sur les grillades. Ne pas hésiter.
Jean-François Orosquette

> Les précédentes éditions

Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012

 



Château du GRAND-CAUMONT


Domaine de La VIEILLE


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


CLOS CENTEILLES


Cave Les Vins de ROQUEBRUN


Château GRAND-MOULIN


MAS DU NOVI


Domaine BERTRAND-BERGÉ


Domaine COSTEPLANE


Domaine de L'HERBE SAINTE


Château FABAS


Château COUPE ROSES


Domaine de BARROUBIO


Domaine la CROIX CHAPTAL


Domaine GUIZARD


Mas de DAUMAS-GASSAC


Domaine Les CASCADES


Château des PEYREGRANDES


Château MIRE-L'ÉTANG



CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU REDORTIER


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHARLES SCHLERET


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHATEAU MONT-REDON


MAISON MOLLEX


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU HOURBANON


CHATEAU DE BEAUREGARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales